Dix-neuvieme article de blog : l’election sans candidat

1ère partie

MOOC Gouvernance – L’élection sans candidat from Universite du Nous – UdN on Vimeo.

Veuillez visionner la vidéo en Gouvernance partagée par un mode d’élection Sans Candidat

Descriptif de la vidéo

  1. Les candidats s’installent autour d’une table
  2. Les candidats sont là pour élire « Un facilitateur » qui mènera le débat
  3. La salle est adaptée à l’élection : le cercle avec chaises autour
  4. Le cercle invite à l’équivalence entre les membres.
  5. On procède à un tour de centrage. Le but est énoncé en début de réunion.
  6. Une petite météo ou les participants expliquent aux autres le comment il se sent à l’instant « T » « Confiant », « Détendu », « Préoccupé », « Perdu », « Disponible » et « Calme », « Agacé ».
  7. Le meneur de réunion indique la durée de la réunion « 1 heure » et demande aux membres si ils n’ont pas d’objections collective à ce processus.
  8. Définir : les rôles, les tâches , les responsabilités , définition du périmètre d’action.
  9. Le meneur ou facilitateur invite à la parole au Centre , les personnes s’expriment sans vouloir chercher à leur répondre forcément.
  10. Les rôles sont souvent définis en amont de la réunion.
  11. Les rôles sont alors évoqués en réunion par gestion par consentement pour répondre aux besoins des personnes présentent au Cercle.
  12. Définition : de la facilitation 1 faciliter l’intelligence Collective 2. tenir le processus par étapes 3 Énoncer Début ===> Fin de la réunion 4 Non inductif +1 4. Parole de chacun (e) 5 Préparation de la salle + Matériel pour conduire la réunion
  13. Deuxième étape : Définition du mandat durée du mandat pour exercer ce mandat de facilitateur, la contre-partie financière ou autres, le meneur dit parole au centre et les personnes s’expriment.
  14. Ici le mandat a été marqué sur un paperboard. 1 an renouvelable , 2 x 2 h/mois soit 60 à 80 heures /an soit 350 €/mois + frais.
  15. 3 étape : définir les critères de choix , nous allons définir ensemble nos compétences, nos aptitudes, nos capacités que nous attendons pour remplir les missions que nous avons définis. Les participants définissent en concertation leurs choix, proximité, … il s’agit pas d’énoncer une liste exhaustive mais plutôt d’argumenter son vote. On pourra par la suite en énoncer d’autres. Il s’agit ici d’argumenter son choix en concertation de facilitateur pour répondre aux besoins communs.
  16. 4ème étape : On procède au vote. Sur un post-it vous parquez ; votre nom, vote pour untel, la personne qui vous paraît la plus pertinente pour remplir cette mission en fonction des critères que nous avons définis. Vous pouvez aussi voter pour vous-même. Une fois que vous avez terminé on récupère les post-it, On les collent sur le papeboard et là je vous demande d’argumenter à chaque fois votre choix, c’est un vote souverain et chacun est responsable de ces choix. Le secrétaire ramasse les post-il et le meneur du jeu dit nous allons procéder au dépouillement , Murielle tu as voté pour Cécile : peux-tu dire pourquoi ? Cela en puissance, le rôle que cela mets en valeur les capacités de tel ou tel nominé. Chacun ressent la raison d’être du Cercle.
  17. A l’issu du vote nous avons 3 personnes : Cécile, François et Romain.
  18. On assiste alors au report de voix : c’est à dire avec les arguments que vous avez entendus des uns et des autres, j’avais voté pour telle personne mais finalement je vote pour telle personne. Seuls les nominés restent en liste pour l’étape suivante.
  19. Etape 6 : Etape à propositions
  20. il reste 2 personnes : François et Cécile et à ce stade, les participants vont choisir la personne de leur choix.
  21. Avant cela, je vous propose un petit temps de centrage.
  22. Le meneur dit : centrage et les participants débattent et explique leur choix. Une participante énonce : François comme choix et une autre personne dit c’est Cécile qui a le plus de voix, la meneuse dit nous avons une proposition, voyons si il n’y a pas d’objections. Alors elle dit je n’ai pas d’objection, je consent. Romain dit si moi j’ai une objection c’est toi qui avait le plus de voix. D’accord dit la meneuse, et le secrétaire note Cécile avait le plus de voix. Y-a-il une objection ? Oui moi j’ai une objection. François dit vu l’heure de départ de la réunion , je n’aurai pas le temps de préparer la salle et de mettre les choses en amont.
  23. Romain dit je n’ai pas d’objections que François soit facilitateur, c’est l’étape de la Bonification. C’est juste que c’est Cécile qui a le plus de voix mais je ne vois pas de risque à ce que François soit nommé Facilitateur. Il comprend que ce n’est pas forcément celui qui a le plus de voix qui est choisi mais de se dire est-ce que la personne a le rôle ou pas ? La meneuse dit nous avons levé l’objection de Matthias. Il nous reste l’objection de François concernant le problème de salle et de celui du matériel. En résumé : quand l’espace de bonification est ouvert chacun amende la proposition jusqu’à ce que le porteur de l’objection estime son objection levée. Si l’objection tient c’est qu’elle révèle un risque majeur pour l’un des membres pour le groupe, dans ce cas , le facilitateur fera appel a une nouvelle proposition. Ainsi l’objection François choisi pour être facilitateur il est impératif qu’il puisse consentir pleinement. Romain dit est-ce qu’on ne pourrait pas dire que préparation et matos soit dans le rôle secrétaire ? Au final François lève son objection et la meneuse dit très bien nous avons besoin de vérifier la situation avec le chois bonifié. Elle reformule la situation et Romain dit ; je consent.
  24. La meneuse évoque aux participants si il n’y a pas d’autres limites , chacun dit je consent et la meneuse clôture la séance en disant : « Célébration »
les post-it sont affichés avec les arguments de vote

Témoignages de vécus d’expériences de la ESC

Temoignage: L’ESC from Universite du Nous – UdN on Vimeo.

Comment résoudre une problématique de Réunion Sans Candidat par la règle des 3 C: Conserver-Cesser-Créer

Fiche méthode de la règle des 3 C : Conserver -Cesser- Créer

Les incontournables pour une rencontre réussie

Déroulement de l’animation

Prérequis

Avoir une vision commune ou une cible partagée qui est claire pour l’ensemble des participantes et des participants.

Matériel requis

  • 3 feuilles de papier-affiche
  • Crayons-feutres
  • Gommette

Taille du groupe

Moyen
10-30

Grand
30-75

Durée de l’animation

80 à 90 minutes.

La valeur ajoutée

Cette activité est simple et très efficace. De plus, elle peut être pertinente dans de nombreux contextes. Elle demande également moins de temps que d’autres animations d’analyses et de bilans.

François Gaudreault

Conseiller en développement collectif

Préparation

Installez trois grandes feuilles au mur sur lesquelles vous aurez préalablement écrit en haut chacune d’elle les mots : cesser, conserver, créer.

Étapes

Conduite de la tenue de réunion sans Candidat par la règle des 3 C

1. Explication de l’exercice (5 min)

  • En grand groupe, posez la question suivante :
    • Considérant la situation actuelle et où nous voulons aller ensemble, que souhaitons-nous :
      • Conserver/bonifier? Ce qui fonctionne bien et qui doit toujours être là dans l’avenir.
      • Cesser/modifier? Ce qui a été pertinent mais qui l’est moins ou qui ne l’est plus dans le contexte actuel.
      • Créer? Ce qui nous manque actuellement et dont on doit se doter pour atteindre nos objectifs partagés.
  • Sortez toutes les idées, sans discussion.
  • Écrivez-les sur le papier-affiche, sur la bonne feuille, au fur et à mesure qu’elles sont exprimées.

2. Identifiez des terrains communs (45-50 min)

  • En grand groupe, identifiez les éléments sur lesquels il y a des malaises ou des désaccords et discutez-en pour arriver à des ententes.
  • Ressortez les terrains communs sur lesquels on peut poursuivre le travail.
  • Identifiez et retirez les éléments qui ne font pas partie des terrains communs.

3. Validation

  • S’il y a trop de terrains communs qui se dégagent de l’étape précédente, on peut faire un exercice de priorisation pour faire ressortir les plus importants (en utilisant l’activité Le vote indicatif  par exemple).

Suggestions et variantes

Dans le cas d’un grand groupe, l’exercice peut être fait en sous-groupes pour ensuite rapporter les éléments de convergence en plénière pour identifier les terrains communs et prioriser au besoin.

Au besoin, vous pouvez ajouter des feuilles et des rubriques! Par exemple : changer, innover, etc.

Référence

Télécharger la version PDF de l’outil

Activité extraite et adaptée de la conférence exploratoire (Search Conférence). Emery, Merrelyn (1999) Searching, The theory and practice of making cultural change. Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins.

2ème partie

Quelles sont les différentes élections  en France?

Qu’est-ce qu’une élection ?

Etymologie : du latin electio, choix.

L’élection est un choix réalisé au moyen d’un suffrage (vote, approbation) auquel toutes les personnes disposant du droit de vote, le corps électoral, sont appelées à participer.

L’objectif de l’élection est la désignation d’une ou plusieurs personnes pour exercer un mandat électoral (politique, économique, associatif, syndical, social,…) durant lequel elle(s) représente(nt) leurs électeurs. Par son vote, le corps électoral leur transfère la légitimité nécessaire pour exercer le pouvoir attribué à la fonction objet de l’élection.

On appelle circonscription la cellule électorale de base à l’intérieur de laquelle les électeurs ont à choisir entre les mêmes candidats. Exemples pour la France :

ElectionCirconscription 
PrésidentielleTerritoire national
LégislativeCirconscription législative
Conseiller généralCanton
MunicipaleCommune

Le mode de désignation des élus est appelé scrutin. Il peut être uninominal ou à listes, majoritaire ou proportionnel, à un tour ou à plusieurs tours.

Historiquement mise en oeuvre dans les régimes aristocratiques (Antiquité grecque) pour désigner les membres de l’exécutif, l’élection, devenue libre et étendue au suffrage universel, est une des caractéristiques majeures de la démocratie. Cependant, pour certains, qui sont partisans d’une démocratie directe, celle-ci doit pouvoir fonctionner sans élection, en particulier, par le referendum ou le tirage au sort des représentants.

Sommaire

On peut tout d’abord distinguer les élections locales et les élections à portée nationale.

Les élections locales regroupent :

  • les élections municipales, permettant d’élire les conseils municipaux tous les 6 ans ;
  • les élections départementales, afin d’élire, tous les 6 ans, le conseil départemental (ex général) ;
  • les élections régionales, qui désignent les membres du conseil régional pour 6 ans.

Les élections nationales sont :

  • l’élection présidentielle, qui a lieu tous les 5 ans depuis la réforme constitutionnelle du 2 octobre 2000 (quinquennat) ;
  • les élections législatives, permettant l’élection des députés pour 5 ans ;
  • les élections sénatoriales, qui ont la particularité de se dérouler au scrutin universel indirect (les sénateurs sont élus, non pas directement par les citoyens, mais par des grands électeurs eux-mêmes issus du suffrage universel direct), se déroulent tous les 3 ans. Elles renouvellent la moitié des sénateurs qui sont élus pour un mandat de 6 ans (contre 9 auparavant) depuis la réforme du 30 juillet 2003.

Enfin, les élections européennes : les citoyens français et les ressortissants d’un État de l’Union européenne résidant en France élisent les députés du Parlement européen tous les 5 ans.

Il convient de distinguer les élections politiques et les autres types d’élections. Les élections politiques sont celles que l’on vient d’énumérer, et qui ont pour but de désigner les responsables politiques. Parmi les autres types d’élections, on peut citer :

  • les élections professionnelles : par exemple, les élections des conseillers prud’homaux par les salariés ;
  • les élections universitaires : élection par les étudiants de leurs représentants au sein des organes gérant l’université.

Pour les élections non politiques, les étrangers disposent du droit de vote. Au contraire, ils ne peuvent pas voter lors des élections politiques, à l’exception des ressortissants des États membres de l’Union européenne qui peuvent, s’ils résident en France, participer aux élections municipales (depuis 2001, mais sans être éligibles) et européennes (1994).

Formulaire d’analyse de l’élection sans candidat

Consignes :

Ce petit questionnaire est à remplir que vous ayez pratiqué ou pas l’élection Sans Candidat

Veuillez cliquer sur le lien pour accéder au formulaire des 6 chapeaux de Bono ===>https://quip.com/OuqsAqkSiEYz

Nous allons faire une exercice sur l’élection Sans Candidat et je vous demande de remplir ce petit questionnaire.

Sources :
https://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/election/quelles-sont-differentes-elections.html

Pour aller plus loin

Approfondir

Réunion de Gouvernance IGI PARTNERS

https://www.youtube.com/watch?v=XoUCABil4MM&feature=youtu.be

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.